Comment acheter un véhicule utilitaire léger en 2019 ?

acheter un véhicule utilitaire léger en 2019

Pour acheter un Véhicule Utilitaire Léger en 2019 ? On peut le prendre en occasion, pour cela on peut s’adresser à un professionnel, ou acheter auprès d’un particulier, artisan, commerçant ou même d’une entreprise.

Comment éviter les arnaques ? Poser les bonnes questions au vendeur pour être sur d’acheter un véhicule robuste, pratique et qui le restera dans le temps ? Quelles sont les clefs d’un examen instructif pour l’équipement, la maniabilité, la modularité, le volume et le chargement ? Quelle utilitaire prendre ? Avant tout cerner ses besoins et avant d’acheter un Véhicule Utilitaire Léger en 2019, faite un essai complet.

Cerner ses besoins

Pour acheter un véhicule utilitaire léger en 2019. Il faut d’abord connaître ses besoins, un article pour vous aider. Ensuite il faut prendre connaissance des différents types de VUL :

acheter un véhicule utilitaire léger en 2019

Les voitures commerciales

Citroën les baptise « entreprise » elles sont des voitures conventionnelles souvent à trois portes (Citroën C3). Dans lesquelles banquette arrière et équipements passagers sont absents pour laisser place au compartiment de charge. La transformation peut être réversible, ce qui facilitera la revente. La transformation en voiture commerciale s’applique aussi aux breaks, monospaces et 4X4.

Les fourgonnettes

La catégorie des fourgonnettes a connu une vraie révolution avec l’arrivée des Véhicules Utilitaires Légers conçus dés le départ comme des véhicules utilitaires et des véhicules appelés « Ludospace » comme le Citroën Berlingo Van. Ils sont plus fiables, mieux équipés et offrent des volumes de 2,5 à 4 M3. Ainsi que des motorisation écologique.

Les fourgons compacts

Cette catégorie est née grâce au monospace et PSA est à l’origine de cette race d’utilitaires qui offre confort et tenue de route, (Citroën Jumpy). Le volume utile des fourgons compacts va de 4 à 5 M3.

acheter un véhicule utilitaire léger en 2019

Les fourgons

Une catégorie importante avec de nombreuses déclinaisons. Le fourgon VUL peut être tôlé ou vitré, simple ou double cabine, avec différents empattements et plusieurs hauteurs de compartiment de charge, différents choix de transmission (avant, arrière ou intégrale), charge utile de 800 à 2000 kg et volume de 5 à 17 M3.

Les transports de personnes

Ce sont des fourgons aménagés plus ou moins luxueusement pour transporter des passagers. Au delà de huit passagers (en plus du conducteur) le permis D (permis transport en commun) est obligatoire.

Les pickups

Le pickup est une institution aux États-Unis et devient très à la mode en France. Il est désormais fiable, robuste, très bien équipé et pratique grâce à un volume de chargement ouvert, il est de plus en plus confortable et bien équipé.

Les fourgons carrossés ou aménagés

Sur une base de châssis cabine ou plancher cabine, les VUL spécialisés vont de la benne basculante ou amovible au caisson grand volume dédié aux déménagements, en passant par le transport de véhicules, de déchets ménagers, de vitres etc.… Dans cette famille on trouve aussi les Véhicules Utilitaires frigorifiques qui se déclinent en trois catégories :

  • Les isothermes qui n’ont pas de source de froid.
  • Les réfrigérants qui disposent d’une caisse isotherme dans laquelle une source de froid (glace hydrique, glace carbonique ou gaz liquéfié) permet d’abaisser ou maintenir la température au niveau requis pour les denrées périssables transportées (au moins douze heures).
  • Frigorifiques : ce sont les Véhicules Utilitaires Légers dotés d’un dispositif de production de froid permettant par 30°C d’abaisser et maintenir la température dans une fourchette de +12° à 0°C (frigorifique de classe A) ou de +12° à -20°C (frigorifique de classe C).

acheter un véhicule utilitaire léger en 2019

Les pièges à éviter pour acheter un véhicule utilitaire léger en 2019 ?

  • Première arnaque un vendeur uniquement joignable par email. Demandez un numéro de téléphone fixe ou une adresse, si votre email reste sans réponse, oubliez !
  • Attention aux Utilitaires Bradés : un kilométrage élevé ou un mauvais état peut justifier une baisse de prix mais les mentions « urgent cause départ » ou « super affaire » mérite d’être bien étudiées. Le vendeur est surement pressé de se débarrasser du véhicule.
  • Exigez une pièce d’identité : le nom doit être le même que sur la carte grise.
  • Les règlements en espèces : entre particuliers, le règlement en espèces est autorisé si la somme n’excède pas 3000 euros TTC. Mais au delà de 500 euros « un vendeur » normal exigera un chèque et de préférence un chèque de banque. A retenir aussi qu’en cas de problème ultérieurs, il sera plus difficile de se retourner contre le vendeur s’il n’existe aucune trace de votre règlement.
  • Indispensable : les deux jeux de clefs. Le vendeur doit pouvoir vous les remettre et il est préférable que le deuxième jeu de clefs soit d’origine.
  • Vérifiez l’historique du véhicule à l’aide du carnet d’entretien et des factures.
  • Transaction finale au domicile du vendeur : celle-ci doit se faire soit au domicile du vendeur soit dans les locaux de son entreprise, vous pourrez ainsi vérifier que l’adresse concorde avec celle de la carte grise.
  • Pas d’essai, pas d’achat : conduisez vous-même, si le véhicule n’est pas assuré, contactez votre assureur, il vous couvrira le temps de l’essai.

Pour terminer n’appelez jamais les numéros de téléphone commençant par 0899 ou 089, non seulement personne ne sera au bout du fil mais cela vous coutera de l’argent (appels surtaxés).

acheter un véhicule utilitaire léger en 2019

Quelles sont les clefs d’un examen complet du Véhicule Utilitaire d’occasion ?

  • Vérifiez les charnières de toutes les portes. Pour la livraison vérifiez que la fermeture centralisée de tous les ouvrants fonctionne.
  • L’habitacle : Examinez les sièges, les tapis de sol (corrosion dessous), les joints de portes, les mécanismes des vitres, le pédalier. Testez les équipements électriques, le chauffage, la climatisation, la ventilation, le klaxon, la lunette arrière dégivrante…
  • Le moteur : Repérez les fuites. Vérifiez le niveau d’huile : bas ou huile noire entretien négligé. Tirez la jauge, si de l’eau se trouve dessus, joint de culasse imminent. Ecoutez le moteur tourner, pas de claquements, ralenti régulier et échappement sans fumée.
  • Les pneus : vérifiez l’usure, bande de roulement et flancs. Evitez les pneus rechapés.

Pour donner une aide en plus, un article où on se pose 10 bonnes questions avant d’acheter.

Véhicules Utilitaires achetés à l’étranger :

Les VUL d’occasion ne sont pas concernés par le bonus malus, sauf s’ils sont achetés à l’étranger et si leur première immatriculation est intervenue après le 1erjanvier 2008. Le montant du malus est réduit de 10 % par année écoulée depuis la première mise en circulation du véhicule.

Faire un essai avant l’achat d’un Véhicule utilitaire Léger d’occasion :

  • Pour essayer le VUL le mieux est de vous rendre au domicile ou dans les locaux de l’entreprise du vendeur.
  • Demandez au vendeur d’effectuer les premiers kilomètres, vous aurez une idée de comment à été mené le VUL.
  • Prenez ensuite le volant et effectuez un itinéraire varié. Deux coups de démarreur doivent lancer le moteur et il ne doit pas y avoir de fumée bleutée à l’échappement.
  • L’embrayage doit être souple et ne pas patiner, s’il broute c’est qu’il est fatigué. Le ralenti du moteur doit étre régulier, les montées en régime franches et sans à coups.
  • Du coté des courroies pas de sifflements, ils indiquent une  mauvaise tension et un risque de rupture.
  • Les vitesses doivent passer sans à coups, ni craquements.
  • Pour la direction, tournez le volant à droite et à gauche en butée, il ne doit y avoir ni claquements ni point dur. En ligne droite le volant doit être centré et ne doit pas vibrer.
  • Pour les freins la réponse à la pédale doit être franche, à 90 km/h freinez fortement, le véhicule doit rester en ligne.

En fonction de l’usage auquel il est destiné, l’utilitaire peut recevoir des équipements spécifiques qu’il faudra vérifier : hydraulique d’une benne, production de froid frigorifique, aménagements intérieurs.

acheter un véhicule utilitaire léger en 2019

Acheter un véhicule utilitaire léger en 2019 : les pièces à fournir par le vendeur

Trois documents obligatoires : carte grise, certificat de vente et certificat de situation. Auxquels il faut ajouter le rapport de contrôle technique et le procès verbal de validation du contrôle anti pollution si le véhicule mis en vente est âgé de plus de quatre ans.

La carte grise :

Elle doit être barrée de deux traits en diagonale et portée la mention « vendue le … date et heure » et la signature du vendeur.

Le certificat de vente dit « de cession » :

Il doit être établi en deux exemplaires, un pour l’acheteur, un pour le vendeur et peut être un troisième par sécurité pour la préfecture (transmis par le vendeur après la vente, pour éviter les surprises quand l’acheteur ne change pas sa carte grise).

Le certificat de situation administrative dit « de non gage » :

Sa validité est d’un mois, il prouve que le véhicule n’est pas gagé et ne fait l’objet d’aucune opposition judiciaire.

Le rapport de contrôle technique :

Le vendeur doit remettre le procès verbal de contrôle technique. Si le véhicule à fait l’objet d’une contre visite il doit vous fournir le procès verbal du premier contrôle.

Le rapport de contrôle anti pollution :

Le contrôle à lieu tous les ans.

Le certificat d’agrément sanitaire et technique :

Il est uniquement nécessaire aux véhicules destinés au transport de denrées périssables sous températures dirigées.

En conclusion :

Une transaction réussie impose de s’entourer d’un minimum de précaution pour acheter un véhicule utilitaire léger en 2019. Qui soit en occasion, mais si vous cernez bien vos besoins, posez les bonnes questions au vendeur et si vous effectuez un essai poussé du VUL il n’y a aucune raison de vous faire arnaquer et vous pourrez profiter longtemps de votre acquisition.